• Homepage
  • PresseVDA
  • 03/29/2011 - 18:00 - L’Imprimerie Valdôtaine remporte le XVIIe Prix littéraire René Willien – Région Autonome Vallée d’Aoste

03/29/2011 - 18:00 - L’Imprimerie Valdôtaine remporte le XVIIe Prix littéraire René Willien – Région Autonome Vallée d’Aoste

Indietro

Le Président de la Région, Augusto Rollandin, l’Assesseur à l’éducation et à la culture, Laurent Viérin, et le délégué du Président du Centre culturel « René Willien », Roberto Willien ont remis cet après-midi le dix-septième Prix littéraire René Willien – Région autonome Vallée d’Aoste lors d’une cérémonie qui a eu lieu dans la salle des manifestations du Palais régional d’Aoste.

Le Prix 2011 a été attribué à la maison d’édition Imprimerie Valdôtaine, pour la publication de l’ouvrage Les lieux du patois par Alexis Bétemps, Raymond Vautherin et Moreno Vignolini. Cette célébration réussie des langues populaires valdôtaines force l’admiration du lecteur par la qualité des textes et par l’heureuse alliance entre la tradition et la modernité, gage de continuité et d’épanouissement de l’âme valdôtaine.

Le deuxième prix a été décerné à la Tipografia Duc, grâce à l’ouvrage Saint-Christophe, élaboré sous la direction d’Alexis Bétemps. Cette histoire de Saint-Christophe, produite sous forme d’ouvrage collectif, s’adjuge d’emblée une place de choix dans la série croissante des monographies communales et parroissales valdôtaines. Un exploit, conséquence naturelle des qualités de ses auteurs, qui tient notamment à son agencement et à la scientificité de ses contenus.

C’est la maison d’édition La Selva qui remporte le troisième prix, pour l’ouvrage Giulio VuillermozMemoria e poesia nell’arte pastorale valdostana, par Vincenzo Bixio et Gabriella De Munari Bixio. Véritable monument érigé à l’art et à la personnalité de l’artiste de Valtournenche Giulio Vuillermoz, cet ouvrage s’impose par les qualités de sa photographie et de sa présentation, mises au service des œuvres que l’artiste réalise exclusivement en bois d’érable, essence dont la blancheur spiritualise objets et figures, en leur conférant en même temps un cachet inimitable.

Le jury a en outre tenu à attirer l’attention sur deux autres ouvrages, en leur attribuant une mention.

Le premier est Le parole de mon voyadzo, par Patrizia Lino, édité par la maison Le Château. Témoin de la fascination que le patois est à même d’exercer en dehors de son aire d’origine, cet ouvrage se veut un hommage poétique et émouvant à notre langue populaire, extraordinaire lien entre les personnes des différentes générations.

La seconde mention a distingué Tradechon, ouvrage signé de Sandra Barberi, Davide Bongiovanni et Francisco De Souza, édité par l’Imprimerie Valdôtaine. Remarquable et séduisant exemple de technique photographique mise au service du patois, expression de la tradition chorale et musicale dans un esprit de partage conquérant, ce volume s’adresse en premier lieu aux nouvelles générations.


0333
SB

Source : Présidence de la Région – Bureau de presse – Région autonome Vallée d’Aoste



Indietro